couture-utile-bébé

15 accessoires utiles à coudre pour la naissance d’un bébé

Vous l’aurez sans doute compris au vu du titre de l’article et de mon absence sur Instagram, un deuxième bébé viendra agrandir notre famille en juin, pour notre plus grand bonheur. L’occasion pour moi de me relancer dans la couture bébé !

Après une première maternité, je sais maintenant ce qu’il est réellement utile de coudre pour la naissance d’un enfant. Adieu tour de berceau peu sécuritaire qu’on a finalement eu trop peur d’utiliser ! Cette fois-ci, il sera plus question de motricité libre, portage et peau à peau… Voici donc mes 15 indispensables à coudre pour préparer l’arrivée d’un bébé.

1 . Coudre un tapis de sol

Pour Romane, j’avais choisi un très joli tapis d’éveil qui s’est avéré finalement trop fin et qui bougeait trop sur notre parquet. Cette fois-ci, je prévois de coudre un grand tapis ferme et épais, idéal pour que bébé puisse se retourner seul et commencer à se déplacer et s’assoir seul.

Pour le modèle, je n’ai pas eu à chercher longtemps. J’avais aperçu celui de Clémentine (@Brizane) sur Instagram. Inspiré du joli tapis  de vie de la marque française Mèzamé, il colle parfaitement à ce que je souhaite. Plié en deux, il sera aussi parfait pour les moments lectures. Je pense d’ailleurs qu’une petite demoiselle pourrait bien se l’approprier en attendant son petit frère ou sa petite soeur.


>> Tuto pour coudre ce tapis de sol à retrouver sur le blog Brizane.

2 . Coudre une couverture de portage

J’ai découvert tous les bienfaits du portage une fois que Romane était née. Entendez par-là que je ne me suis pas informée en amont et qu’il ne met donc jamais venu à l’esprit de coudre une couverture de portage avant sa naissance. Je n’ai jamais pris le temps d’en coudre une après… C’est quelque chose qui m’a manqué ! Je recommande donc de l’anticiper.

J’ai trouvé deux chouettes tutos (un gratuit et un patron payant) pour coudre une couverture ou cape de portage (liens ci-dessous). Avec une capuche, une grand poche pour glisser les mains, le téléphone et le porte-monnaie, et un élastique en bas pour grader les petites jambes bien au chaud, ces deux modèles me semblent très pratiques. Avantage de la couverture de portage par rapport au manteau de portage (premier investissement de cette deuxième grossesse) : elle peut aussi être utilisée par le papa.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nana (@nanabricole)


>> Patron payant pour coudre une couverture de portage à retrouver sur le site Klafoutis ou tuto gratuit disponible ici.

3 . Coudre un bandeau de peau à peau

Je ne connaissais pas du tout l’existence des bandeaux de peau à peau pour la naissance de Romane. J’ai donc fait mon peau à peau comme ça, sans rien, avec un bébé qui glissait de tous les côtés. Cette fois-ci, j’ai bien envie de tenter le bandeau, qui me semble facile et rapide à coudre. En plus d’être en peau à peau, bébé est contenu comme dans le ventre. Toutes les conditions sont réunies pour une arrivée en douceur et pour favoriser la mise en place de l’allaitement.


>> Je n’ai pas trouvé de tuto pour coudre un bandeau de peau à peau mais je m’inspirerai des mesures de ceux du commerce et vous ferez un retour si je suis satisfaite du mien. J’ai un jersey en stock qui ne demande qu’à être coupé.

4 . Coudre un topponcino

Encore quelque chose que j’ai découvert trop tard ! Si vous ne connaissez pas non plus, le topponcino est un petit matelas souple qui permet de porter bébé, le déplacer et le manipuler avec douceur tout en gardant sa chaleur et son odeur. Imaginez que votre bébé s’endorme dans les bras et que vous voulez le poser dans son lit, le transfert a plus de chance de réussir s’il reste sur son topponcino bien chaud avec l’odeur qu’il connaît.

Plus d’infos sur le topponcino dans cette vidéo de la Maison des Maternelles.

>> Tuto pour coudre un topponcino à retrouver sur le site Le coin Montessori.

5 . Coudre une couverture

J’avais cousu une couverture pour Romane et je ne regrette pas. C’est pour moi un indispensable pour couvrir bébé dans le berceau (sous surveillance), dans la coque ou dans le siège auto. Elle s’en sert toujours aujourd’hui, pour elle ou pour jouer avec ses poupées.

Je n’avais pas suivi de tuto à l’époque mais je vous conseille aujourd’hui la couverture de Camille (@desideesparmilliers) au résultat très pro. Peut-être faut-il adapter les dimensions pour un nouveau-né (elle me semble très grande), à moins que vous ne cherchiez une couverture qui suive votre enfant pendant de longues années.

>> Tuto pour coudre une couverture à retrouver sur le blog Des idées par milliers.

6 . Coudre un sac à dos à langer

Pour Romane, nous avions choisi ce sac à langer convertible Seraphine que nous avons finalement très peu utilisé. Le volume et les rangement était très mal répartis. Le sac était inconfortable, que cela soit sur le dos ou en bandoulière. Très vite, nous avons utilisé un sac à dos Quiksilver que nous avions depuis des années et, dès qu’il n’a plus fallu emmener grand chose, je me suis débrouillée avec un grand totebag.

A refaire, j’utiliserais plutôt un sac à dos à langer, bien plus pratique quand on a son bébé dans le porte-bébé, plutôt qu’un sac à langer classique qui pèse sur une épaule. Je partage avec vous ce patron (payant) de sac à dos à langer qui me semble bien pensé.

>> Tuto pour coudre un sac à dos à langer à retrouver sur le site Sallie Tomato.

7 . Coudre des lingettes lavables

Rien de plus simple que les lingettes lavables pour apprendre la couture. Je vous conseille d’en coudre en nombre si vous comptez évitez les cotons jetables. Dans un coton éponge bambou, elles sont toutes douces et seront parfaites pour nettoyer le visage et le siège.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par . (@rosesetconfettis)

>> Tuto vidéo pour coudre des lingettes lavables disponible ici.

8 . Coudre une gigoteuse

C’est un incontournable du trousseau de naissance. J’en avais cousu une avant la naissance de Romane. L’idéal, à mon sens, est d’en avoir plusieurs afin de pouvoir tourner : au moins deux naissances et deux premières âge, l’idéal étant d’anticiper puisqu’il y a de fortes chances que vous ayez beaucoup moins le temps de coudre une fois que votre bébé est là.

Autre point important : dans les premiers temps, une turbulette qui s’ouvre au niveau des épaules par des pressions et sur le côté par un grand zip est ce qu’il y a de plus pratique. J’avais cousu un modèle avec un zip central qui s’est avéré très peu pratique. La turbulette ne tenait pas ouverte, j’avais beaucoup de difficultés à poser Romane dedans et à lui glisser les bras dans les ouvertures… Cette fois-ci, j’opterai pour une gigoteuse facile à enfiler.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Camille (@likeabobo)


>> Tuto à retrouver sur le site Paris-Normandie couture pour réaliser une gigoteuse similaire.

9 . Coudre une série de bavoirs

J’avais cousu plusieurs bavoirs pour la naissance de Romane mais, encore une fois, ils se sont révélés peu pratiques. Après une première expérience, les bavoirs les plus adaptés sont ceux qui s’ouvrent sur le côté par une pression.

Ceux que l’on ferme dans la nuque par une pression ou un lien à nouer sont bien moins faciles à mettre à un nouveau-né qui passe beaucoup de temps sur le dos. J’avais donc surtout utilisé un semainier de bavoirs du commerce que l’on m’avait offert.

>> Tuto gratuit pour coudre un bavoir similaire disponible sur le site vanessasalaun.

10 . Coudre un tapis à langer nomade

Très pratique pour les déplacements, le tapis à langer nomade est un indispensable pour pouvoir changer partout (y compris dans les endroits les plus improbables). Le modèle proposé par Hélène (Pour mes jolis mômes) me semble particulièrement bien fait avec la serviette amovible et les pochettes pour ranger les couches et les lingettes lavables.

>> Tuto gratuit pour coudre un sac à langer nomade disponible sur le blog Pour mes jolis mômes.

11 . Coudre un cube d’éveil

Je n’avais pas pris le temps de coudre un cube d’éveil pour Romane. Toutefois, nous en avions mis un sur sa liste de naissance qui lui avait beaucoup plu. C’est un jouet d’éveil ludique qui peut tout à fait être réalisé soi-même avec un cube en mousse, différentes chutes de tissus, du papier bruissant, des grelots, anneaux, etc…


>> Tuto gratuit pour coudre un cube d’éveil disponible sur le blog Marjopassigauche.

12 . Coudre une trousse de toilette ou un vanity

Je n’en avais pas cousu pour Romane mais j’avais utilisé cette trousse Weleda que j’avais eu avec les produits de soin que l’on avait choisis. Je l’ai trouvé très bien faite, je vous partage donc un tuto pour coudre une trousse ou vanity similaire. Je trouve que la contenance est intéressante : on y met beaucoup de choses et on retrouve bien les produits en un coup d’oeil.


>> Tuto (payant) pour coudre une trousse de toilette similaire disponible sur le site L’atelier des gourdes.

13 . Coudre une cape de bain

Pratique pour emballer bébé à la sortie du bain et lui couvrir la tête, la cape de bain est, à mon sens, essentielle. Et, là aussi, il en faut minimum 2 pour tourner. Nous avions différentes tailles pour Romane. Les plus petites (75cm x 75cm) ne nous ont pas servi longtemps. Je conseillerai donc de coudre directement des capes de bain de 1m x 1m qui seront utilisées plus longtemps.

>> Tuto gratuit pour coudre une cape de bain similaire disponible sur le blog Monptittresor.

14 . Coudre une attache tétine

Si vous pensez donner la tétine à votre bébé, l’attache-tétine vous sera bien utile. Vous ne serez pas sans cesse en train de chercher après ou de la ramasser. J’en ai cousu plusieurs pour Romane et toutes ont été bien rentabilisées. C’est très rapide à coudre et ça permet d’utiliser les chutes.

>> Tuto gratuit pour coudre une attache-tétine similaire disponible sur le blog Pikebou.

15 . Coudre des coussinets d’allaitement

Je n’avais pas osé allaiter Romane mais, cette fois-ci, je compte bien me lancer. J’ai cru comprendre que les coussinets d’allaitement allaient être indispensables. Ce n’est pas le genre de choses que je préfère coudre mais, j’anticiperai, afin d’éviter au maximum d’utiliser des jetables. Il existe des coussinets « plats » et des coussinets « en volume ». Ces derniers me semblent peut-être plus adaptés mais ils demandent plus de temps puisqu’il faut réaliser une pince à chaque fois. Je testerai les deux modèles pour voir ce qui me semble le mieux.

>> Tutoriel pour coudre des coussinets d’allaitement plats disponible ici ou coussinets en volume disponible ici.

Vous connaissez donc mes 15 essentiels à coudre pour préparer l’arrivée d’un bébé. Peut-être ai-je oublié  des choses qui vous semblent indispensables. N’hésitez pas à les partager en commentaire pour compléter cette liste 🙂

2 réponses à “15 accessoires utiles à coudre pour la naissance d’un bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *