blouse couture grossesse

La blouse de grossesse parfaite

Me voici avec ma blouse 16h, une blouse de grossesse de la marque Deuxième arrondissement, qui sera très vite rentabilisée. Eh oui ! Elle a tout ce que j’aime et pourrait même détrôner un de mes patrons fétiches, la Marthe, de République du Chiffon.

coudre la blouse 16h

✂️ Le patron ✂️

Commercialisée comme un haut de grossesse, la blouse 16h ne séduit pas uniquement les femmes enceintes (la preuve avec cette version estivale de La Poule à Petits Pas). Cette blouse, je compte bien la porter après la grossesse ! En plus de son volume joliment réparti, j’adore son encolure dégagée (qui tombe mieux que celle de la Marthe) et je préfère ses manches classiques aux manches raglan de Marthe qui, si elles sont rapides à monter, tirent un peu sur l’encolure.

blouse spécial grossesse couture

✂️ Le tissu ✂️

Pour cette blouse, j’avais initialement pensé à un coton à carreaux rouge, mais je n’étais pas tout à fait convaincue par cette couleur pour un haut de grossesse. Puis j’ai eu la chance de découvrir ce jersey nid d’abeilles noir des Coupons Saint-Pierre. Je me suis dit que l’association des deux pouvait marcher, même si j’avais un peu peur que ce jersey plutôt épais pèse trop (surtout avec les fronces) et que la blouse soit trop grande. Finalement, je ne regrette pas d’avoir essayé ! La blouse pourrait être un peu plus ajustée au niveau épaule/tête de manche mais le résultat ne me choque pas trop.

blouse-16h-noire

blouse 16h dos

✂️ La réalisation ✂️

Cette blouse comporte peu de pièces. Elle est donc (en théorie !) rapide à monter. Mais c’était sans compter ma MAC capricieuse… Impossible de faire des fils de fronces ce jour-là. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois et je ne sais toujours pas pourquoi ça ne marchait pas. Après un peu plus de deux ans de bons et loyaux services, je crois bien que ses jours sont comptés. Je me suis mis en tête de changer de machine. Il ne me reste plus qu’à faire mon choix. Bref.

Revenons à la blouse, et à ses pinces sous la poitrine un peu particulières à coudre. J’avoue avoir été surprise et m’être lancée en ayant peur de faire une bêtise. En fait, après avoir reporté la pince sur le tissu, il faut l’ouvrir avec des ciseaux jusqu’au repère situé quelques millimètres avant la pointe. Puis, il faut froncer le bas de la pince pour l’ajuster au haut. Ensuite, il faut la coudre. Je m’en suis à peu près sortie, même si, avec l’épaisseur du tissu, la pince forme une « goutte » pas très jolie au niveau de la pointe…

Hormis cette étape un peu délicate, cette blouse ne comporte pas de difficultés particulières. Pour éviter que la parementure ne ressorte avec ce tissu épais qui ne se repasse pas tellement, j’ai fait une piqûre morte au lieu de cranter. C’est beaucoup plus efficace. Et pour profiter de cette blouse cet hiver, j’ai rallongé les manches. Un peu trop d’ailleurs… mais, avec un revers, ça me plaît bien 🙂

conseils blouse 16h deuxieme arrondissement

✂️ Bilan ✂️

Cette blouse que j’avais repérée depuis le début de ma grossesse (et fait figurer dans ma sélection de patrons de couture de grossesse) me plaît à 100%. J’adore son ampleur et sa coupe vraiment adaptée à la morphologie d’une femme enceinte. Dans ce jersey texturé, je trouve qu’elle tombe très bien. Chaude et confortable, elle est facile à porter au quotidien et, en même temps, elle peut très bien passer pour une occasion plus habillée. Aucun regret de m’être lancée dans ce modèle qui va m’accompagner jusqu’au bout mais aussi, après.

coudre une blouse de grossesse

2 réponses à “La blouse de grossesse parfaite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *