patron-de-couture-gilet

Adèle : le gilet faussement basique de Super Bison

Le patron Adèle de Super Bison est un de mes derniers coups de cœur couture. Veste ou gilet en fonction du tissu choisi, simple en apparence, il est en réalité joliment travaillé et parfaitement coupé. C’est bien simple, depuis que je l’ai cousu, je ne le quitte plus.

patron-de-couture-gilet-2

✂️ Le patron ✂️

Cousu dans un tissu chaîne et trame, Adèle sera une petite veste de mi-saison parfaite. Dans un molleton, ce sera un gilet incontournable dès que les températures commencent un peu à baisser. Parmi les détails qui m’ont tout de suite plu chez Adèle, il y a les fronces sur les deux pans de devant. Elles apportent volume et originalité sans alourdir.

J’aime aussi les manches qui se terminent par un poignet de manche plutôt qu’un ourlet simple. Certes, c’est un petit détail mais, à mon sens, ça termine joliment le gilet. Enfin, même si, pour ce premier gilet, je ne me suis pas amusée avec les empiècements, je trouve que c’est toujours un plus. On peut y insérer des volants, un galon ou encore un passepoil. D’ailleurs, je suis assez fière d’avoir résisté à l’envie d’ajouter un passepoil doré. Je voulais pouvoir associer ce gilet avec un maximum de choses. C’est pourquoi je l’ai fait le plus neutre possible. J’ai choisi de ne pas mettre de pressions mais on peut tout en fait en ajouter (ou bien coudre des boutons).

gilet-adele-superbison-3

✂️ Le tissu ✂️

Pour ce premier gilet Adèle, j’ai choisi un molleton bleu marine qui vient de La maison en tissu, à Wattignies (dans le Nooooord). Je porte beaucoup cette couleur. Je peux donc associer ce gilet à beaucoup de hauts que j’ai cousus, comme mon top Alizé d’Atelier Scämmit ici, ma chemise Johanna de République du Chiffon, ou encore ma blouse Marthe à carreaux. Pour la finition à l’intérieur, je me suis quand même autorisé une petite fantaisie puisque j’ai posé un biais de finition jaune moutarde. Personne ne le vois (sauf vous ici) mais je suis ravie de ce détail. J’adore l’association de ces deux couleurs.

gilet-adele-superbison-2

gilet-adele-superbison

✂️ La réalisation ✂️

J’ai assemblé ce gilet à la surjeteuse, ce qui permet d’avoir des finitions vraiment propres et de gagner du temps. Enfin, sauf quand on monte un empiècement à l’envers et qu’il faut le découdre (là, on regrette presque d’avoir utilisé la surjeteuse…). Hormis cette erreur d’inattention, pas de difficulté particulière pour coudre ce patron. Tout est bien expliqué et illustré. Adèle me semble adapté à un niveau débutant motivé. Le plus long est sans aucun doute la pose du biais le long des parementures. Mais cette étape n’est pas obligatoire (un surjet conviendra aussi 😉 ). J’ai choisi de ne pas surpiquer les parementures, ma MAC ayant parfois tendance à mal entraîner le tissu et à le faire légèrement gondoler/vriller (à moins que ce soit moi qui m’y prenne comme un manche 😀 ). A la place, j’ai fait un point invisible (enfin, « invisible ») à la main pour fixer mes parementures.

veste-adele-suberbison

veste-adele-superbison

✂️ Bilan ✂️

Je suis très contente de ce gilet plutôt rapide à réaliser. J’aime sa coupe cintrée et le fait que je puisse le porter avec beaucoup de choses. Je le trouve néanmoins un peu court. Je pense que j’aurais pu le faire une taille au-dessus, même sans être enceinte. En tout cas, c’est un basique pas si basique à avoir absolument dans son armoire. Maintenant, il faudrait que je prenne le temps de faire une version noire.

veste-adele-superbison-1

Un grand merci à Super Bison de m’avoir permis de découvrir ce très chouette patron.

Une réponse à “Adèle : le gilet faussement basique de Super Bison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *